Depuis la sortie aux Etats-Unis d’Atlanta, Donald Glover est devenu l’artiste incontournable du moment. Après ses deux Golden Globes pour sa série, il sort son nouvel album sous le nom de Childish Gambino. Découvrez 4 choses à savoir sur l’homme derrière la série.

Atlanta
dès le 5 mai puis chaque vendredi

#1 Humoriste à toute épreuve

Si la série Atlanta dévoile tout l’humour de son showrunneur, ce n’est pas la première fois que Donald Glover montre cette facette de lui. Son parcours d’humoriste commence en 2005 en tant que scénariste pour The Daily Show.

En 2006, il se fait remarqué par le public à travers sa chaine Youtube humoristique : La Derrick Comedy où de jeunes humoristes abordent l’actualité avec humour et dérision.

 

Donald Glover alias Earn

 

La même année, il rejoint l’équipe créative de 30 Rock, la série humoristique de son amie Tina Fey.

#2 Comédien tout terrain

Dès 2009, Donald Glover brille dans la rôle de Troy Barnes dans la série Community. Ce rôle lui ouvre de nombreuses portes, notamment au cinéma dans Seul Sur Mars de Ridley Scott. Lena Dunham le choisit également pour une apparition dans la saison 2 de Girls en tant que Sandy. Sa facilité à passer du petit au grand écran est très appréciée.

Dans sa nouvelle série Atlanta, il incarne Earn, jeune papa qui enchaînent les petits boulots ingrats et souhaite manager les affaires de son cousin Paper Boi, jeune rappeur.

 

Atlanta Earn

 

Cet l’été, il apparaitra dans le prochain Spiderman aux côtés de Tom Holland et Robert Downey Junior. Dès l’année prochaine, il prendra les traits du jeune Lando Calrissian de la saga Star Wars dans le spin-off dédié à la vie d’Han Solo.

#3 Rappeur reconnu

Loin du rap « pur et dur », Donald Glover s’affirme en tant qu’artiste sous le nom de Childish Gambino dès 2008. Son dernier album au sonorités plus funk et jazz a ravi ses fans. Il enchaîne les styles dans une harmonie cohérente et pleine de punch. 

Childish Gambino

 

#4 Engagé malgré lui

Il lui a souvent été reproché par les critiques de ne pas assumer ses origines afro-américaines. Pourtant, Donald n’hésite pas à s’affirmer quand il le juge nécessaire. Après la mort de Michael Brown, tué par un policier à Ferguson, il publiait une série de tweets ironiques sur sa volonté d’être un «rappeur blanc», effacée depuis.

Dans Atlanta, il dénonce de manière sobre et réaliste le quotidien d’hommes noirs à Atlanta, entre racisme et discrimination. Il favorise le silence et le malaise pour éviter de rendre le sujet pesant.

 

 

A travers Atlanta, Donald Glover nous montre toutes ses facettes chaque vendredi dès le 5 mai sur OCS City. 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+