Eté 1975, le jeunot Steven Spielberg conquiert Hollywood (et le monde) et redéfinit le blockbuster avec Les Dents de la Mer. Golden boy, jeune prodige, il est désormais sur les rails pour dérouler une carrière exemplaire. Mais le réalisateur si admiré pourrait bien avoir un double maléfique…

BURYING THE EX
mercredi 19 octobre

 

En 1978, une inévitable séquelle des Dents de la mer déboule dans les salles américaines. Face au film de Jeannot Swarc, une petite série B produite par Roger Corman, Piranhas.

Une affiche et une ouverture évoquant clairement le film de Spielberg, quelques clins d’œil (notamment une borne d’arcade Jaws) : Piranhas est une version sale, viciée et politisée des Dents de la mer. Aux commandes, Joe Dante, né quelques semaines seulement avant Steven Spielberg, à l’automne 1946.

 

Anton Yelchin

 

Mais les routes des deux metteurs en scène ne se croiseront qu’au début des années 80, lorsque Spielberg remarque Hurlements de Dante. Dès lors, Joe peut devenir une espèce de double maléfique de Steven : ce dernier lui propose donc Gremlins, qu’il ne peut décemment pas réaliser.

Dante prend en effet un malin plaisir à saccager une petite ville américaine typique et met à mal la sacro-sainte famille. Même s’il doit sacrifier des éléments particulièrement perturbants (décapitation de la mère du héros, transformation du gentil Gizmo en gremlin), il devient le sale gosse d’Hollywood, que Spielberg ne peut ou ne veut pas être : Gremlins est drôle, mais aussi violent et totalement irrévérencieux.

Et devient un énorme succès.

 

cimetière-horreur

 

Malheureusement pour Dante c’est la disgrâce qui l’attend, avec les échecs successifs de L’aventure intérieure, des Banlieusards ou de Gremlins 2.

Et le très impertinent Small Soldiers tend ses rapports avec ses producteurs dont Spielberg. Dès lors, les deux hommes ne travailleront plus ensemble et Dante aura de plus en plus mal à monter ses projets.

The Hole en 2009 ne sort ainsi en salles ni en Amérique ni en France. Même sort pour Burying the ex, pourtant présenté au Festival de Venise en 2014.

 

Ashley Greene-Anton Yelchin

 

Cette comédie horrifique nous présente un nouveau genre de mort-vivant : une zombie peut aussi être d’une jalousie maladive et affreusement collante. Un postulat inédit pour une nouvelles très bonne comédie zombiesque après Shaun of the dead ou Zombieland et pour une des dernières apparitions du regretté Anton Yelchin, disparu l’été 2016.

Burying The Ex de Joe Dante, avec Anton Yelchin, Alexandra Daddario sur OCS Choc le mercredi 19 octobre à 22h40.