Alors que la saison 2 se rapproche, retour sur une première saison qui nous a plongé dans l’esprit sombre et tourmenté d’un des plus puissants mutants de l’univers Marvel. 

 

LEGION
saison 1 déjà disponible sur

 

Après avoir adapté avec succès l’univers de Fargo des frères Coen en série, Noah Hawley s’attaque au genre du super-héros avec une déclinaison de l’univers X-Men.

Après une première saison de Legion qui a séduit son public comme les critiques, la suite reviendra sur OCS dans les prochains mois avec une saison 2 déjà très attendue. 

Retour sur la saison 1  

C’est à travers la vision d’un personnage principal interné en hôpital psychiatrique pour schizophrénie depuis l’adolescence que nous naviguons dans un monde sombre et déroutant.

Dans son esprit où règne un chaos sans fin, la frontière entre réalité et visions est brouillée. Qu’est-ce qui relève de la vérité et qu’est-ce qui relève du pur fantasme ?

David Haller (Dan Stevens) découvre tout au long de cette première saison l’étendue de ses capacités : habité par différentes personnalités contrôlant chacune un de ses pouvoirs, il se révèle être un mutant schizophrène à la puissance quasiment inégalable dans le monde des X-Men. 

 

Critique sociétale 

Teintée d’un fond critique, la série questionne cette société contemporaine qui ne s’arrête qu’aux apparences sans chercher l’origine réelle des problèmes, une société à la vision étriquée qui punit ce qu’elle ne comprend pas et tout ce qui sort de la normalité. 

Finalement, la série nous fait nous demander si celui qui est fou est bien celui que l’on pense, ou si ce n’est pas, finalement, notre société qui l’est.

Une série de super-héros pas comme les autres

Si nous sommes habitués aux personnages de super-héros très « tout public » comme Arrow, Supergirl, The Flash ou aux séries Marvel plus adultes mais très calibrées (The Punisher, Daredevil, Jessica Jones, …), Noah Hawley apporte une vision bien particulière sur ces univers, pour proposer une oeuvre atypique et originale. 

Ici, pas de chorégraphies faites de saltos, de sabres aiguisés et de coups de poing superpuissants, mais un travail visuel surprenant et une mise en scène exigeante. Entre sa bande-son ciselée, ses couleurs saturées, un casting brillant, l’utilisation experte des flashbacks, flashforwards, plans séquences et ralentis, nous restons sous le choc après l’immersion dans le monde de Legion.

Legion S1

Même si la série compte bon nombre de scènes d’action et de morceaux de bravoure, leur mise en scène s’éloigne des productions habituelles pour plonger le spectateur dans un univers absolument unique, entre rêve éveillé et hallucination.

Des décors impossibles qui auraient pu être dessinés par Escher et des plans filmés en ignorant la logique ou la gravité se substituent à l’absence de lutte physique entre les personnages. Oubliez les arts martiaux ou les éclairs : ici tout se passe dans la tête de David Haller – et dans la nôtre.

 

Préparez-vous pour la saison 2 !

Pour ceux qui auraient raté la saison 1, découvrez la dès maintenant sur OCS go.

Pour les esprits déjà conquis, il est temps de revoir cette première saison et d’avoir l’esprit clair sur les événements, car la saison 2 arrive bientôt sur OCS max et ne laissera aucun répit à votre cerveau ! Une nouvelle saison dans laquelle le père de Legion pourrait d’ailleurs faire son apparition… 

Pour voir ou revoir la première saison qui a joué avec nos nerfs et notre paranoïa, rendez-vous sur OCS go

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+