Nicholas Kim Coppola, aka Nicolas Cage, naît le 7 janvier 1964. Neveu de Francis Ford Coppola et Talia Shire, cousin de Sofia Coppola, il fait ses débuts en 1981 dans un TV Film, Best of Times, avant d’être dirigé à plusieurs reprises par tonton (Rusty James, Cotton Club, Peggy Sue s’est mariée).

Friand de persos barrés (Arizona junior, Volte/Face, Sailor et Lula), très vite il fait preuve d’une assurance (ou folie) capillaire. Ses premiers faits d’armes remontent à Arizona junior puis Sailor et Lula, mais ses cheveux semblent vraiment prendre le dessus sur l’humain avec Les Ailes de l’enfer, véritable tournant capillaire.

croisades
dès le 3 novembre 2017 à 20:40

 

La carrière du Cage, depuis de longues années, s’apparente à une véritable énigme : le bonhomme a tourné avec les plus grands (Coppola, Scorsese, De Palma, Woo), s’est vu décerné un Oscar pour Leaving Las Vegas, mais semble se complaire dans du navet de compét’ (peut-être pour rembourser les millions qu’il a longtemps dus au fisc).

Mais, si aujourd’hui on va découvrir ses films avec une certaine appréhension, c’est avec bonheur qu’on est toujours surpris par une coupe de cheveux toujours plus improbable. L’acteur se cherche au début des années 80 mais se permet quelques expérimentations (les rouflaquettes dans Arizona junior, les cheveux gominés dans Sailor et Lula).

 

Nicolas Cage jeune

 

Il faut cependant attendre 1997 pour son premier coup de maître, son film référent en matière de cuir chevelu : Les Ailes de l’Enfer, de Simon West. Nanar jouissif avec des bad ass d’anthologie (Cyrus le Virus, Diamond Dog…), le film met en vedette Cameron Poe (Nico), qui après 8 ans de prison revient à la casa retrouver femme et enfant. Mais le voyage en avion ne se déroule pas comme prévu. Pour l’occasion, Cage arbore fièrement le look white trash : marcel plein de sueur, cheveux longs, mais la calvitie faisant peu à peu son oeuvre; en zonzon, Nicky n’a pas eu le temps de prendre soin de lui.

 

Nicolas Cage les ailes de l'enfer

 

Le comédien revient par la suite à des coiffures plus classiques, avant un nouveau coup d’éclat en 2002. Dans Adaptation de Spike Jonze, il incarne des jumeaux et poussé par son succès dans Les Ailes de l‘enfer tente un combo risqué mais magnifique et gagnant : roux, dégarni sur le devant et bouclé…

Il place ainsi la barre très haut et malgré ses efforts successifs ne retrouvera jamais plus sa superbe. Se dégagent alors chez lui 3 grandes tendances.

 

Nicolas Cage roux

 

Nic opte ainsi régulièrement pour la coupe sage, pour des persos lisses, effacés (du moins en apparence): cheveux bien coiffés (Effraction), petite raie des familles (The Weather Man). Parfois même il se permet la grosse moustache (vous savez, celle qui peut faire office de garde manger) : World Trade Center, Kick Ass.

Mais là où il nous vend vraiment du rêve c’est lorsqu’il tape dans la teinture bien dégueu (Hell driver) mais surtout lorsqu’il nous gratifie de superbes brushing (Next, Bangkok dangerous) ou magnifiques postiches (L’apprenti sorcier, Le dernier des Templiers, Croisades). On attend avec impatience son prochain délire capillaire. En attendant, photos.

 

Nicolas Cage

 

Retrouvez Croisades, Next et World Trade Center, déjà disponibles, sur OCS.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+