Famille je vous aime !

« Lors d’une visite en tant que secrétaire d’état, Thomas Jefferson en personne aurait dit en parlant d’Angelville : « ce bel endroit pénètre dans votre coeur et ne semble pas vouloir en partir, venez, allons à la boutique de souvenirs » »

C’est avec ces mots que s’ouvre le premier épisode de la saison 3 de Preacher. Souvenez-vous, le dernier voyage de Jesse Custer, l’homme d’église aussi fervent que bagarreur, s’était mal terminé.

Tulip, sa petite amie était en effet… un peu morte ! Rien de trop grave ou de trop définitif bien sûr lorsque l’on connaît le goût pour l’humour noir et la dérision des créateurs de la série.

Ceci étant, afin de ramener Tulip à la vie, certaines concessions et compromis rocambolesques étaient à prévoir à commencer par un retour aux sources en terre ceinte de personnages totalement déjantés !

Mais quand un prêtre cherche la lumière autant avec ses poings qu’avec son coeur et son esprit, forcément ça génère du grabuge et l’entourage se doit d’être… raccord !

 

Preacher 301

 

Ainsi Jesse doit-il rentrer au bercail et se confronter à ce qu’il tentait de fuir : un lourd passé qui, à bien des titres, est résolument… mortel !

A l’évidence Seth Rogen, Evan Goldberg et Sam Catlin s’en donnent à coeur joie.

Décalée et carrément punk, la série met en scène des personnages aux visages et aux moeurs démentiels. Pour preuve la grand-mère de Jesse ensorceleuse et manipulatrice, campée par l’excellente Betty Buckley (The Leftovers), plus que crédible dans le rôle de la matriarche des L’Angell.

 

 

Retrouvez Preacher chaque semaine sur OCS Choc et OCS Go