A l’occasion de la sortie de « Seul dans Berlin », Sophie Soulignac a rencontré Vincent Perez.

Ciné, séries & cie
chaque samedi à 20h00 sur

A son corps défendant, il reste pour nous cet éternel jeune premier romantique qui a fait battre nos coeurs dans « Indochine », « Fanfan » ou « La Reine Margot ».
Mais Vincent Perez a 52 ans et bien d’autres envies. Quitte à se faire plus rare à l’écran pour se consacrer à la photographie et à la réalisation.
Son troisième long-métrage derrière la caméra est aussi le plus personnel : « Seul dans Berlin », adapté d’un roman phare de la littérature d’après-guerre allemande est une histoire d’amour et de résistance.
Plongée dans la tête de Vincent Perez qui à travers ce film a eu l’occasion de renouer avec ses racines, d’explorer son passé familial. Et peut-être, enfin, de se trouver.

 

Retrouvez l’équipe de Ciné, séries & cie sur leur page Facebook et leur compte Twitter.

Vous pouvez aussi retrouver plus d’interviews ici.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+