Chapitre 3 : parfois, votre avenir tient à un mail (de David Chase)

Bienvenue dans les coulisses de The Art of Television : les réalisateurs de sériesCette semaine, la première étape de ce long projet : la prise de contacts avec les réalisateurs !

 

 

Une fois le projet signé, il faut contacter les réalisateurs. Comme ça, ça a l’air simple, mais c’est presque le moment le plus stressant de tout le projet. Il faut se lancer dans une chasse aux trésors éprouvante pour trouver les contacts de leurs agents, attachés de presse et assistants, qui mettent parfois un mois à répondre, après plusieurs relances.

Le décalage horaire n’arrange rien et oblige à programmer une alarme pour chaque arrivée de mail, à n’importe quelle heure de la nuit. Parce que quand l’Amérique se décide à répondre, il faut être réactif. Pour chaque réalisateur, il faut compter une centaine de mails entre la première prise de contact et le jour de l’interview. Résultat, on ne dort plus pendant 6 mois.

 

Capture de changement d'horaires

Ne pas dormir… Ne pas dormir…

Cher Père Noël…

Nous faisons une wish-list, avec plusieurs critères en tête : nous voulons autant de femmes que d’hommes, et nous voulons qu’ils aient une spécificité, que leurs carrières ne se ressemblent pas. Un pari tenu puisque notre casting final regroupera un ancien producteur spécialisé dans le cinéma japonais, une scripte qui a fait ses débuts dans l’écurie Corman, un comédien de théâtre classique, un acteur de séries, un ancien étudiant en histoire et une cinéaste pure et dure.

Les femmes sont plus difficiles à convaincre que les hommes. Elles sont timides, discrètes et n’ont pas forcément envie de se retrouver sous les projecteurs. Le poids de la misogynie qui règne à Hollywood et dans l’audiovisuel se ressent fortement.

Régulièrement, on se dit que nos souhaits sont impossibles à exaucer. Notre graal, c’est Tim Van Patten, réalisateur fétiche de HBO, qui a posé sa caméra sur les séries les plus chères à nos cœurs : The Sopranos, The Wire, Boardwalk Empire, The Pacific. Un graal que nous finissons par décrocher grâce à l’attachée de presse de HBO, notre sauveuse !

 

dossier The Art of Television Relances

le dossier de tous les espoirs

And the winners are !

Après plusieurs mois de tractations (et parfois, de supplication), notre cast est complet et merveilleux : Tim Van Patten, Alan Poul (Six Feet Under, The Newsroom), Rosemary Rodriguez (The Good Wife, Jessica Jones), Jennifer Getzinger (Mad Men, Masters of Sex), Alan Taylor (Homicide, Game of Thrones) et Matthew Penn (Law & Order, Damages).

Chacun d’entre eux peut choisir les intervenants que nous rencontrerons pour leurs épisodes. Les choses se corsent à nouveau. Tim Van Patten choisit l’homme le plus difficile à obtenir au monde : David Chase. Rien que ça. La réaction dans l’équipe est la même pour tout le monde : « Yeah, right, dans tes rêves… » Après avoir battu le record du monde de mails envoyés et de crises d’angoisse, le showrunner des Soprano accepte de nous recevoir. Une danse de la joie est de mise.

 

Mail de Charlotte blum david chase

Explosion de joie !

 

La liste des collaborateurs grossit, et chacun répond présent : Tom Fontana (Oz, Homicide), des producteurs comme Scott Hornbacher (Mad Men) ou Peter Tolan (Outsiders), mais aussi des acteurs dont Jessica Paré (Mad Men), Mike Colter (The Good Wife, Jessica Jones), monteurs, assistants réalisateur ou chef opérateur.

Notre seule déception est l’annulation de Lesli Glatter, réalisatrice ultra respectée qui a fait ses armes sur Twin Peaks (!!!) et qui doit finalement décliner, retenue par le tournage d’un pilote. Et quand on sait le mal qu’ont les femmes à obtenir des pilotes, on ne peut que comprendre. Elle promet de participer à notre seconde saison.

 

Maintenant que nous avons convaincu ce (très) beau monde d’accepter de partager l’aventure avec nous, il ne faut pas les décevoir. Comment se prépare t-on à rencontrer la crème de la crème de la série US ? Réponse la semaine prochaine.
 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+