Après nous avoir fasciné avec des oeuvres flirtant ouvertement avec l’étude sociologique, David Simon s’attaque désormais au développement de l’industrie du porno dans le New York des années 70 et 80, avec James Franco et Maggie Gyllenhaal à ses côtés.

The Deuce
en septembre

 

Si vous n’avez pas retenu son nom, vous ne pouvez pas avoir oublié ses oeuvres. Avec The Wire, Treme, Generation Kill et Show Me a Hero (toutes diffusées sur OCS), David Simon a toujours su dépeindre différents portraits de l’Amérique avec réalisme et justesse. Journaliste de profession, il s’attache aux faits et au vécu des individus avec un angle politique qui lui est propre.

Ses oeuvres, longuement travaillées, sont souvent complexes à appréhender et sortent des modèles habituels des séries américaines. Pourtant, cela ne les a jamais empêché d’être encensées par la critique, au contraire. Après la Nouvelle-Orléans post-Katrina, le destin violent de Nick Wasicsko ou encore l’hyperréalisme de la banlieue de Baltimore, David Simon nous entraîne dans le New York des années 70 pour y assister à l’essor d’une industrie bien particulière.

 

The Deuce Maggie Gyllenhaal

 

C’est seulement deux ans après la légalisation de la pornographie par la Cour Suprême des Etats-Unis que The Deuce se déroule. Entre prostituées, proxénètes et gangsters, la série examine cette nouvelle entreprise florissante avec en fond l’arrivée du sida et l’explosion de la consommation de cocaïne.

Pour ce projet de longue haleine, réunissant une partie de l’équipe ayant déjà travaillé sur The Wire, David Simon s’est aussi entouré d’acteurs confirmés avec notamment James Franco et Maggie Gyllenhaal. 

Contre toute attente, il ne s’agit pas d’une plaisanterie pour James Franco qui sait s’amuser sur certains tournages. Il s’engage même dans ce projet en dirigeant deux épisodes. 

« Maintenant que je regarde en arrière, je pense que c’était complément fou » révèle-t-il à EW

La confiance entre David Simon et HBO se voit à nouveau renouvelée pour produire une oeuvre qui, comme les précédentes, risque fort de marquer l’histoire de la production télévisuelle. A l’instar de The Wire, The Deuce fera-t’elle l’objet de thèses ou d’études universitaires dans quelques années ?

 

 

L’industrie du sexe des années 70 vous dévoile ses secrets dès la rentrée sur OCS City. Sortez couverts !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+