A contrario de ces séries qui mettent sous silence la sexualité féminine, d’autres la voient comme une véritable force dans la prise de pouvoir chez la femme. C’est le cas de la nouvelle série de Steven Soderbergh, The Girlfriend Experience. La série est une adaptation du film du même nom où l’on suit Christine, une jeune étudiante en droit qui, en parallèle de ses études, réalise un stage dans un grand cabinet d’avocat le jour et devient escort girl la nuit.

The Girlfriend Experience
chaque mardi 20:40 en VM

 

Pour Iris Brey, auteur de Sex and the Series, Christine est dans le besoin d’accomplir un désir par ses relations tarifées. La question de l’argent vient donc en second, sa motivation première étant la jouissance. Dans l’épisode 10, lorsque sa sœur lui demande : « Pourquoi ferais-tu quelque chose d’aussi stupide ? », elle rétorque : « Parce que j’aime ça, d’accord ? ». La jouissance serait donc double. Christine jouit en prenant du plaisir sexuel et elle jouit de ses droits. Elle fait ce qui lui plait.

 

 

christine sexe scène

 

Nous sommes donc loin des adolescentes de Pretty Little Liars. Ici, la femme vit sa sexualité comme une véritable prise de pouvoir. Christine ose en parler avec sa sœur, et lui dire à quel point elle aime ça. La sexualité n’est pas assimilée à quelque chose de répugnant, mais à quelque chose qui est potentiellement un levier, voire une arme. Car Christine l’utilise de toutes les façons qu’elle peut. D’abord pour son propre plaisir. Elle se masturbe, fait l’amour à des gens hors de son business d’escort girl… mais l’utilise aussi comme moyen de pression sociale. Lorsqu’une vidéo d’elle en train de faire l’amour à son patron marié est dévoilée, elle comprend qu’elle peut ainsi l’utiliser comme moyen de pression.

 

TGE

 

Christine est aussi une femme qui embrasse complètement sa sexualité. Elle éprouve du désir pour les femmes, et ne se gêne pas pour avoir des relations homosexuelles. De même, femme moderne, elle utilise des sites de chat pour rencontrer des hommes et se masturber devant eux. Adepte des jeux de rôle, elle semble à l’aise dans toutes les circonstances, même lors de relations à plusieurs. Sa sexualité est complètement débridée, mais jamais forcée.

Christine est en contrôle total de sa sexualité. Les hommes sont en admiration devant elle, devant ce pouvoir sexuel qui va jusqu’à les rendre incontrôlables. Christine semble avoir tout pour elle. Une belle carrière, de l’argent de son business d’escort, et une sexualité épanouie. Pourtant la jeune femme est représentée comme une femme solitaire, d’apparence froide, qui va jusqu’à perdre le contrôle du pouvoir qu’elle dégage.

 

christine sexe scène

 

Car la société n’accepte pas une telle femme. Sa famille ne la comprend pas, les hommes deviennent fous à ses côtés, et son activité d’escort va la mener à être remerciée de son stage.

The Girlfriend Experience nous montre à quel point la sexualité féminine peut exercer un pouvoir sur les autres. Christine représente très clairement la femme libérée. Mais à quel prix ?

Il en est tout autrement pour Pretty little Liars qui cache au maximum la sexualité des quatre jeunes femmes ou encore Game of Thrones dénonçant le statut sexuel de la femme.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+