Après une saison 1 qui marquait le retour de Steven Soderbergh à la réalisation, la saison 2 de The Knick se dévoile peu à peu à travers des premières images. La série nous a habitué a des salles d’opérations sanguinolentes dans un hôpital New-Yorkais du début du XXe siècle. John Tackery (Clive Owen) docteur passionné et cocaïnomane, semble toujours décidé à révolutionner la médecine dans cette nouvelle saison.

The Knick
saison 2 en octobre sur


Les premières images de la saison 2

clive owen

La deuxième saison devrait tourner autour de patients mis en quarantaine par le département de la Santé de San Francisco. Les médecins de l’hôpital Knickerbocker devraient faire face à un risque important d’épidémie.

Cette intrigue est certainement liée avec l’annonce de casting recherchant des « hommes asiatiques pour jouer des hommes d’origine chinoise de 18 à 99 ans dans un camp de quarantaine situé dans le Chinatown de San Francisco en 1901 » divulguée en mars dernier, comme le site américain Vulture l’avait annoncé.


Au coeur de la médecine du début du XXe siècle

The Knick est une série médicale qui nous immerge dans la réalité de la médecine de l’époque et de ses évolutions techniques. Cette immersion est notamment rendu possible grâce au personnage du docteur John Thackery interprété par Clive Owen, médecin dans l’hôpital Knickerbocker de New-York.

L’hygiène laisse à désirer, l’anesthésie est encore balbutiante, mais Thackery tente tant bien que mal de diminuer le nombre de morts dans sa salle d’opération. Pour tenir le coup il prend de la cocaïne (encore légale en 1900 et se vend en pharmacie) entre deux opérations.

Mais d’autres paramètres rentrent en ligne de compte pour sauver les patients. Sa connaissance et son expérience de certaines maladies ne parviennent pas à combler son ignorance sur d’autres sujets. C’est le cas par exemple des transfusions sanguines : dans l’épisode final on entraperçoit une possibilité que celles-ci ne soient plus fatales.


L’exemple de la Syphilis

Ce qui fait notamment la force de The Knick, c’est qu’elle repose sur de véritables travaux de recherche. C’est par exemple le cas lorsqu’Abigail Alford vient voir John Tackery alors qu’elle a contracté la syphilis. On apprend d’ailleurs plusieurs choses sur le traitement de cette maladie à l’époque. On découvre ainsi que pour calmer les maux de têtes des patients, les médecins utilisaient des vapeurs de mercure en utilisant des bouteilles comme celle-ci :

tumblr_inline_nbg0naMmYO1sg0cvi

On apprend également que l’une des conséquences de la syphilis est la perte du nez due à une nécrose. Pour cacher cette difformité, les patients comme Abigail portaient un objet comme ce dernier :

tumblr_ntabqvbEAr1tbiuqvo2_1280

Enfin, la reconstruction nasale était une procédure utilisée depuis la renaissance. Il s’agissait de couper un lambeau de peau de la partie supérieure du bras et l’utiliser comme greffe afin de remodeler le nez. C’est ce que Tackery va effectuer sur Abigail. Elle devra rester dans cette position pendant une durée d’environ 2 semaines, pour s’assurer que la greffe prenne correctement.

tumblr_inline_nbg0q1yN4W1sg0cvi

Plus d’informations sur le Tumblr officiel de la série.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+