La mini-série historique The White Princess s’inspire de l’histoire d’Elizabeth d’York et d’Henry Tudor. Pourtant certains faits ont été modifiés pour rendre la série aussi passionnante et pleine de rebondissements.

The White Princess
chaque lundi en US+24

 

A la fin de chaque épisode, les fans de la série peuvent voir cet avertissement :

« Certains événements et personnages historiques ont été modifiés dans ce programme pour les besoins du récit. »

Qu’en-est-il réellement ? 

Un mariage non désiré ? 

Au début de la série, Elizabeth d’York est éprise de Richard, son oncle mort à la guerre. Elle avait le projet de l’épouser mais se retrouve obligé de changer ses plans pour Henri Tudor, le vainqueur. 

 

The White Princess Henry Tudor et Elisabeth d'York

 

En réalité, aucune preuve ne montre que Richard et Elizabeth aient pu entretenir une relation, voire qu’ils aient envisagé de se marier, même si une rumeur courait. En revanche, avant la guerre entre Henry et Richard, Elizabeth était déjà promise au futur roi Henry VII pour assoir sa légitimité.

Margaret Beaufort vs Elizabeth Woodville

Dans la série, Margaret Beaufort, la mère du roi Henry VII, est une femme déterminée qui a une très forte aversion pour Elizabeth Woodville. La série laisse entendre qu’elle a tué les deux fils de celle-ci (ou du moins qu’elle a ordonné leur exécution).

The White Princess Elizabeth Woodville et Margaret Beaufort

 

En réalité, Margaret Beaufort ne se serait pas préoccupée du règne de son fils. Pour ce qui est des princes York, ils auraient été écartés du pouvoir dès le règne de Richard III. Elizabeth Woodville s’était entendue avec Margaret Beaufort pour marier leurs deux enfants et cela aurait entrainé la guerre dont Henry a été le vainqueur.

Elizabeth Woodville, dans la réalité et dans la fiction, a passé les dernières années de sa vie à l’abbaye de Bermondsey. Pour certains, cette retraite était voulue – comme le montrent des écrits de l’époque . Pour d’autres, il s’agit d’une volonté de la part d’Henry de l’éloigner car elle aurait pu être alliée avec les rebelles Yorkistes, comme c’est le cas dans la série. 

 

Elisabeth Woodville

 

Beaucoup d’évènements ne peuvent être vérifiés et la série a fait des choix scénaristiques réalistes en accord avec sa précédente mini-série The White Queen.

Plongez chaque lundi en US+24 au coeur de l’Angleterre du XVe siècle. Pour ceux qui les auraient manqués, retrouvez les deux mini-séries dès maintenant sur OCS go !

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+